RBPH, Том 4

Предна корица
Fondation universitaire, 1925
0 Рецензии
Отзивите не се потвърждават, но Google ги проверява за фалшиво съдържание и го премахва, когато такова бъде идентифицирано
 

Какво казват хората - Напишете рецензия

Не намерихме рецензии на обичайните места.

Други издания - Преглед на всички

Често срещани думи и фрази

Популярни откъси

Страница 469 - Que l'homme contemple donc la Nature entière dans sa haute et pleine majesté, qu'il éloigne sa vue des objets bas qui l'environnent. Qu'il regarde cette éclatante lumière mise comme une lampe éternelle pour éclairer l'univers; que la terre lui paraisse comme un point au prix du vaste tour que cet astre décrit, et qu'il s'étonne de ce que ce vaste tour lui-même n'est...
Страница 282 - L'œuvre, la vie et la mort de Socrate sont une fiction littéraire. Il n'ya pas eu de révolution socratique dans la pensée grecque. Les Dialogues ont été composés d'après des écrits du ve siècle, dus notamment aux sophistes, aux comiques, aux orateurs.
Страница 284 - Prodicus et d'Hippias, de Gorgias même, à côté de ceux d'Hérodote, de Pindare et de Périclès. Sous la couche des railleries et des injures et sous les repeints du Socratisme, nous avons à retrouver leurs traits, grands et simples comme la ligne d'Ictinos et de Phidias
Страница 563 - Italos praesertim fas est eius memoriam recolere, cogitantes, ilium patrem quodammodo et magistrum nostrae gentis nulla non aetate exstitisse. Ad proximum igitur bimillenarium Vergilii Natalem celebrandum Societas nostra, cui praecipuum est propositum classica, ut aiunt, studia provehere et propagare, consilium cepit, corpus quoddam colligendi edendique commentationum interpretationum animadversionum, quae vel ad Vergilium ipsum vel ad eius memoriam pertineant. Ad omnes ergo Vergilii amatores et...
Страница 284 - Socrate n'est qu'une figure bien peu signifiante, transposée et transfigurée par la comédie, par les dialogues et par la tradition qui en est issue. Platon et Aristote n'ont fait qu'exploiter les découvertes des Sophistes. M. Dupréel venge enfin ceux-ci d'injures longtemps impunies : « Le juste rétablissement de l'histoire de la pensée grecque montrera qu'ils furent grands de toute la grandeur de leur siècle ; nous avons le devoir de placer les noms de Protagoras, de Prodicus et d'Hippias,...
Страница 308 - ... sécurité. Ce grand Philosophe a perdu contenance. Pour ne pas fatiguer d'avantage Votre Excellence, ma lettre étant devenue déjà trop longue, je me réserve le raport ultérieur à vous faire de bouche à votre arrivée que j'apprens être fort prochaine, et en vous suppliant d'aggréer mes Voeux pour votre heureux Voiage, je suis avec le Zèle le plus parfait et avec le plus profond Respect, Monseigneur, Votre très humble et très Obéiss1 serviteur „ Varrentrapp à Francfort ce 16 juin...
Страница 297 - En ce moment même, tu commets ce grave oubli ; si bien que tu conçois une qualité ou une essence qui peuvent appartenir à un couple sans appartenir à ses éléments, ou inversement aux éléments sans appartenir au couple. » (301b/c, trad. Croiset.) Où donc M. Dupréel at-il vu qu...
Страница 292 - ... vient de l'ouïe et de la vue » (299c). Si ces deux sortes de plaisirs, plaisir de l'ouïe et plaisir de la vue, sont beaux, ils ont donc quelque chose d'identique par quoi ils sont beaux, et ce caractère commun « se rencontre à la fois dans chacune des deux sortes et dans les deux ensembles», car «un caractère commun à ces deux plaisirs, mais étranger à chacun en particulier, ne saurait être cause de leur beauté » 300 b, (trad. Croiset). A quoi Hippias s'empresse de répondre :...
Страница 160 - ... anciennes ; on se rappellera qu'en tout ouvrage dérivé une bonne part revient à l'initiative propre du traducteur ou de l'adaptateur et à sa façon personnelle d'entendre son modèle ; et bref, tout en admettant l'existence, au xne siècle, d'une puissante tradition antique, on n'oubliera pas que, dans la production littéraire de ce temps, l'esprit selon lequel on a lu les textes conservés a eu autant d'importance, sinon plus, que le fait même qu'ils étaient lus. « romans bretons »,...
Страница 223 - Quant à une union étroite entre nous et l'Angleterre, elle feroit sans doute le bonheur des deux pays,etassureroil le repos de l'Europe, mais il faut convenir qu'il se présente bien des difficultés pour parvenir à un ordre de choses aussi utiles. Il règne entre nous et les anglois une rivalité qui s'étend à presque tous les objets possibles. De cette rivalité est résultée une malveillance qui s'est développée dans toutes les occasions.

Библиография